Trouver vos missions en freelancing

Pour trouver vos missions, il faut d’abord savoir où chercher. Il faut aussi créer son réseau, puis l’animer. Le réseautage professionnel est à cultiver et se mène sur tous les fronts : du C.V. aux soirées, du virtuel au réel, à vous de bûcher ! Bétonner son C.V., en fonction des missions Travailler votre C.V. pour qu’il soit parfaitement mis à jour et visuellement attrayant. Il doit mettre en avant toutes vos compétences, être irréprochable sur le plan orthographique et attirer l’œil de potentiels clients dès le premier regard… Bref, il doit allier le fond et la forme pour un tout-en-un 2.0. Reste à le diffuser tant auprès de ses connaissances que d’entreprises préalablement sélectionnées, tant en main propre que par courriels, mais aussi sur des sites spécialisés. Internet, espace de rencontres XXL Sorte de Meetic professionnel, les supports digitaux sont cruciaux pour tout freelance en quête de nouvelles missions. Consulter les nombreux Jobboards – autrement dit les sites d’emploi qui émaillent le Web – est une priorité. Pour ne pas perdre de temps lorsque vous vous rendez sur des sites généralistes, mieux vaut alors utiliser des filtres dans vos recherches. Plus spécialisées, les plateformes de mise en relation entre freelance et entreprises peuvent elles aussi s’avérer très utiles. Par exemple, app.freelance.com/fr/ fédère 300 000 experts indépendants en une seule et même adresse sur la toile. On peut y diffuser son C.V., répondre à des appels à projet et proposer directement ses services à des milliers d’entreprises clientes. Les sites de petites annonces vous permettent eux aussi de poster votre offre. Mais à autre option, autre méthode : veillez à y détailler votre expertise, votre formation, les outils que vous maîtrisez et à illustrer le tout par des exemples concrets de missions déjà réalisées avec succès. Les réseaux sociaux, un autre incontournable Soigner sa présence sur les réseaux sociaux est un indispensable dans le monde professionnel d’aujourd’hui. LinkedIn, genre de Facebook du monde du travail, est notamment à investir. Twitter peut aussi être une source de veille de postes à pourvoir. D’ailleurs, si votre planning vous le permet, créer des contenus sur ces supports très BtoB est idéal pour vous faire connaître en qualité d’expert dans votre domaine. Dans ce cas et afin d’être pertinent dans le temps, établir un petit planning éditorial peut s’avérer très précieux si ce n’est primordial. Il évite les redites de sujets et assure l’anticipation pour ne pas perdre en efficacité. Du Web au réel Il n’y a pas que le virtuel dans la vie professionnelle d’un freelance ! Arpenter les événements où l’on est en mesure de ‘réseauter’ peut aussi se révéler utile. Pour ne pas sortir à tout-va et à l’aveugle, on peut s’inscrire au sein de communautés par corps de métier, champ d’expertise, domaines de prédilection, et ainsi passer certaines de ses soirées à optimiser son réseau en mettant des visages sur les noms de contacts préalablement noués sur Internet. Autre option avantageuse pour décrocher de nouvelles missions : le coworking. L’installation de son poste de travail au sein d’un espace partagé désenclave, permet de rompre avec la solitude et peut faire de votre voisin un nouveau partenaire… À la condition de cultiver son intelligence relationnelle comme véritable compétence professionnelle. L’article Trouver vos missions en freelancing est apparu en premier sur Le Blog du Freelance.
Continuer la lecture de « Trouver vos missions en freelancing »

Facturer en freelance : à chacun sa solution

Comment séduire le client sans sur- ou sous-évaluer son travail ? Le mode de facturation est déterminant et le travailleur indépendant est libre de choisir la solution qui correspond le mieux à sa mission. Alors, pour que le casse-tête chinois se transforme en jeu d’enfant ou du moins en simple formalité, suivez le guide ! Facturation en régie : le temps, c’est de l’argent Tic, tac, tic, tac, quand le facteur temps est déterminant, on parle de facturation en régie – autrement dit au temps passé – et on s’appuie sur un tarif journalier moyen (TJM) ainsi que sur un taux horaire déterminé avec le client avant la mission. Autre possibilité : fixer une date butoir ou une régie plafonnée. Dans ce dernier cas, si la mission dépasse le temps imparti, le mode de facturation peut par exemple basculer vers le forfait ou cela ouvre une nouvelle phase de négociations pour étendre le budget, assurer un avenant au contrat, etc. Facturation à la mission : savoir prévoir Aux antipodes de la régie, la prestation à la mission ne repose sur aucun critère de temps ou presque, puisque le freelance a certes une date de livraison, mais le tout repose sur un budget prédéfini et un cahier des charges mutuellement validé par le travailleur porté et l’employeur. Gare donc à ne pas sous-évaluer le temps de travail de la mission ! Vous en seriez pénalisé et pourriez perdre votre temps comme votre argent. Autre point crucial : le client doit savoir ce qu’il veut, savoir poser ses objectifs et ses attentes en amont. Facturation au résultat : pression ou émulation, c’est selon L’obligation de résultat, c’est plus de pression pour certains ou une source d’émulation pour d’autres. Ce que le freelance touche dépend de sa réussite. Le bon côté de la chose ? La rémunération est souvent élevée. Pour ne pas aller au casse-pipe en faisant tout reposer sur le résultat, la facturation comprend souvent un revenu fixe (sous le régime du forfait ou de la régie). De cette façon, le client peut éventuellement aller à la négociation pour la fin de la mission et le freelance garantir une partie de ses revenus. Une petite avance s’il vous plaît ! Vos redoutez les impayés ? Privilégiez l’acompte. Dès le début, un pourcentage de la somme finale due tombe dans vos poches. De quoi partir plus serein et s’assurer de la solvabilité de l’entreprise commanditaire. Dans l’autre sens, le client s’assure lui aussi du sérieux du consultant dont il fait appel aux services. Dans le cadre du portage, c’est au salarié porté de négocier tous les ressorts de l’acompte : son montant et les modalités de son versement notamment. Si les négociations d’un acompte n’aboutissent pas, il vous reste l’option de l’avance sur salaire. Le défraiement, un point à ne pas oublier Vous multipliez les déplacements pour mener à bien votre mission ? Pensez à la prise en charge des frais. Elle peut compléter votre salaire et surtout permettre de ne pas grignoter vos revenus. L’article Facturer en freelance : à chacun sa solution est apparu en premier sur Le Blog du Freelance.
Continuer la lecture de « Facturer en freelance : à chacun sa solution »

Norauto : un engagement fort en faveur de ses collaborateurs en situation de handicap

Depuis 2004, Norauto s’engage en faveur des salariés en situation de handicap. Après avoir créé un poste de chargée de… Article publié sur Mode(s) d’emploi : Norauto : un engagement fort en faveur de ses collaborateurs en situation de handicap Suivez nous sur Twitter et Facebook
Continuer la lecture de « Norauto : un engagement fort en faveur de ses collaborateurs en situation de handicap »

Taux d’emploi des personnes handicapées : un chiffre en constante progression chez DEKRA Industrial

En 2012, DEKRA Industrial mettait en place sa Mission Handicap. Depuis, le groupe affiche de bons résultats : taux d’emploi de… Article publié sur Mode(s) d’emploi : Taux d’emploi des personnes handicapées : un chiffre en constante progression chez DEKRA Industrial Suivez nous sur Twitter et Facebook
Continuer la lecture de « Taux d’emploi des personnes handicapées : un chiffre en constante progression chez DEKRA Industrial »

La Mission Handicap Covéa : « l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap comme fil rouge dans l’ensemble de nos actions »

La Mission Handicap du Groupe Covéa est ouvertement engagée pour l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation… Article publié sur Mode(s) d’emploi : La Mission Handicap Covéa : « l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap comme fil rouge dans l’ensemble de nos actions » Suivez nous sur Twitter et Facebook
Continuer la lecture de « La Mission Handicap Covéa : « l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap comme fil rouge dans l’ensemble de nos actions » »

« le Crédit Agricole est un facilitateur d’intégration pour ses employés ayant divers problèmes de santé »

« Proximité, responsabilité, solidarité ». Telles sont les valeurs du Groupe Crédit Agricole. Trois mots clefs qui, s’ils s’appliquent au… Article publié sur Mode(s) d’emploi : « le Crédit Agricole est un facilitateur d’intégration pour ses employés ayant divers problèmes de santé » Suivez nous sur Twitter et Facebook
Continuer la lecture de « « le Crédit Agricole est un facilitateur d’intégration pour ses employés ayant divers problèmes de santé » »

Peut-on faire confiance à un algorithme pour décider de son avenir ?

Et vous, avez-vous déjà confié votre choix d’orientation à un algorithme ? Les nouvelles technologies sur le sujet de l’orientation professionnelle… Article publié sur Mode(s) d’emploi : Peut-on faire confiance à un algorithme pour décider de son avenir ? Suivez nous sur Twitter et Facebook
Continuer la lecture de « Peut-on faire confiance à un algorithme pour décider de son avenir ? »